Sans rythme, ils prennent forme. Les mots ne
sortent plus de ma bouche. Silence. J’alimente
ce vide. C’est une histoire de chaise. Un moment
qui revient sans cesse. Ma pensée s’articule, mon
corps se dissout. Je sens sa moulure. Il pourrait
être vivant. Ou mort. Celui qui en fut jamais
habitable. Dois-je retenir mon souffle ? Néant.
J’ai déjà vu cette image. Quelque chose avec
une chaise. L’exercice d’une âme qui s’assoit
puis 
repart. Dissociation. Un rien qui se
fait entendre. Pour ne pas mourir complètement,
j’écris. Chaos. Plus qu’un objet.
Bien plus qu’une mémoire
.

























 

Prev -   Works   - Next